En quoi consiste le massage thaïlandais ?

massage

Le massage thaïlandaisest un moment de bonheur, procurant un concentré de relaxation et de vitalité. Très complet, cette pratique associe les bienfaits de différentes techniques. Grâce au pétrissage des muscles, il permet de détendre et de dénouer les blocages et les tensions musculaires. Recourir à la digitopunctureaide à rééquilibrer le Qi, autrement dit l’énergie vitale qui se trouve en nous et autour de nous. Dans la tradition asiatique, les maladies quels qu’ils soient sont tous liées à un déséquilibre du Qi. Cette pratique améliore aussi la circulation du sang. Par ailleurs, le travail articulaire, les étirements, ainsi que les manipulations du squelette permettent d’améliorer la fluidité et l’aisance corporelle.

Quels sont ses bienfaits ?

En Thaïlande, ce massage se fait à titre thérapeutique et préventif. Il est surtout efficace pour soigner les problèmes de circulation, les douleurs dorsales, les insomnies, les maux de tête, les angoisses… Pratiqué de façon régulière, le massage thaïlandais peut rendre la vie quotidienne plus harmonieuse. On l’enseigne traditionnellement au niveau des temples bouddhistes, l’école la plus célèbre étant celle du Wat Po, à Bangkok. Le soin du corps est toujours lié à celui de l’âme. Le massage thaï dénoue non seulement les tensions physiques, mais aide aussi à libérer les émotions négatives.

Les techniques

Les méthodes thaïlandaises sont connues pour être rigoureusement complètes. Pour ce faire, elles alternentpressions profondes et effleurements délicats. Cela favorise l’harmonisation du corps et de l’esprit. Les méthodes employées se divisent en 2 catégories : le style de la Cour, ainsi que le style du peuple. Pour la première, seuls les pouces sont sollicités. En ce qui concerne la deuxième, le thérapeute utilisera les genoux, les coudes et les pieds. Il exercera des pressions d’intensité variable sur les lignes d’énergies. Selon l’état physique du client et la zone qu’on traite, les mouvements seront plus ou moins vigoureux. D’autre part, une phase d’étirements se fait généralement pour finir la séance.

Comment se déroule une séance ?

Une fois accueilli, la personne revêt des vêtements confortables et amples pour s’allonger sur une natte qui est posée au sol. Les manipulations débutent par la plante des pieds. En effet, cette partie reflète l’état tout entier du corps et permet au masseur de mieux connaitre les besoins du demandeur. Lorsque les points faibles et les points forts sont identifiés, le praticien malaxera la chair pour qu’elle puisse retrouver sa fluidité. En pétrissant la peau, il va ensuite remonter les méridiens et reformer la géographie du corps désordonnée par les différents troubles causés par l’angoisse. Ensuite, la séance se poursuit avec une phase d’étirement où le client est aussi actif, étant donné qu’il saisit son soigneur à bras le corps. Et ce, afin de libérer la nique et les vertèbres de leurs tensions. Cette pratique réclame alors une forte implication provenant des 2 acteurs.

Les spécificités de la pratique

Les techniques d’étirement et de pétrissage sont particulièrement recommandées pour les personnes qui souffrent de raideurs musculaires. Après une séance, les clients sont souvent plus souples et présentent une plus grande amplitude articulaire. Ainsi, ils redécouvrent une nouvelle aisance dans leurs mouvements et ressentent une meilleure possession de leurs aptitudes physiques et mentales.

Comment se déroule une séance ?

Une fois accueilli, la personne revêt des vêtements confortables et amples pour s’allonger sur une natte qui est posée au sol. Les manipulations débutent par la plante des pieds. En effet, cette partie reflète l’état tout entier du corps et permet au masseur de mieux connaitre les besoins du demandeur. Lorsque les points faibles et les points forts sont identifiés, le praticien malaxera la chair pour qu’elle puisse retrouver sa fluidité. En pétrissant la peau, il va ensuite remonter les méridiens et reformer la géographie du corps désordonnée par les différents troubles causés par l’angoisse. Ensuite, la séance se poursuit avec une phase d’étirement où le client est aussi actif, étant donné qu’il saisit son soigneur à bras le corps. Et ce, afinde libérer la nique et les vertèbres de leurs tensions. Cette pratique réclame alors une forte implication provenant des 2 acteurs.